Electricité de Djibouti

Electricité de Djibouti gère le service public de l’électricité sur l’ensemble du territoire de la République de Djibouti.

Présentation

EDD

Créée le 21 Janvier 1960, EDD est un Etablissement Public à caractère Industriel et Commercial placé sous la tutelle du Gouvernement de la République par le truchement du Ministère de l’Energie , chargé des Ressources Naturelles. EDD dispose du monopole légal du transport et de la distribution de l’énergie électrique sur l’ensemble du territoire national.

La loi n°88/AN/15/7ème L, promulguée le 03 Mars 2015, permet aux producteurs indépendants d'électricité de participer à la production d'énergie via un contrat d'achat négocié avec l'EDD. EDD se doit d’assurer la continuité et la qualité de desserte du service public d’alimentation en énergie électrique.


Sources de production

EDD dispose 4 systèmes d’exploitation électrique indépendants et une ligne d’interconnexion électrique avec l’Ethiopie :

  • 2 systèmes principaux de Djibouti ville (Puissance totale installée : 113 MW) : Centrale de Boulaos et Centrale de Marabout
  • 2 systèmes secondaires du nord et du sud (Puissance totale installée : 10 MW) : Subdivision Sud (Ali-Sabieh et Dhikil) et Subdivision Nord (Tadjourah, Obock et DAY)
  • 1 ligne d’interconnexion électrique (Puissance totale importée : 315 MW) avec l’Ethiopie depuis Mai 2011.

* Chiffres 2018


Indicateurs de performance pour l'année 2018 (97.35% d'abonnés concernés )

10H19min

SAIDI

System Average Interruption Duration Index

12,39

SAIFI

System Average Interruption Frequency Index

* Chiffres 2018


L'EDD en chiffre

568 GWh

Energies produites

94 %

DJIBOUTI

6 %

REGIONS

1 457.6 kilomètres

Longueur totale du réseau
 

418.6Km (HT)

 

399 Km (MT)

 

640 Km (BT)


  1081
Agent EDD
  1046
clients spéciaux
  61130
clients courants

* Chiffres 2018


La production d’électricité

Un besoin vital trop coûteux pour l’établissement


L’électricité a comme grand inconvénient de ne pas pouvoir être stockée, sinon en faible quantité dans des batteries. De ce fait la production doit à chaque instant être strictement égale à la consommation. C’est ainsi que la puissance actuelle de pointe à Djibouti de 65 500 kW doit être produite et utilisée en même temps. Pas question de stocker en hiver ou la demande est faible, moins de 40 000 kW.

EDD est obligée d’investir en permanence pour installer de nouveaux groupes électrogènes afin de répondre à la demande. C’est ainsi qu’en 2000 la puissance nécessaire était au maximum de 39 400 kW. Avec 65 500 en 2010, elle est 1,7 fois plus élevée et EDD a dû acquérir plus de 60 000kW au moins 1000 euros le kW. La production d’énergie pendant la même période est passée de 226 344 00 kWh à plus de 340 200 000 kWh soit aussi 1,5 fois plus. Sachant que la production se fait uniquement par moteur Diesel dont la durée de vie est de l’ordre de 15 ans, le renouvellement complet du parc est nécessaire régulièrement. A l’heure actuelle, il y a deux centrales en service : Boulaos qui produit 90 % de l’énergie avec 100MVA d’installés et Marabout II qui produit 10%.

Pourquoi produire avec des groupes électrogènes Diesel ? Parce que malheureusement c’est le seul moyen « économiquement viable » de production d’électricité a Djibouti compte tenu des puissances nécessaires, et ce malgré le prix du pétrole. Il faut savoir que pour fabriquer un seul kWh il faut consommer un quart de litre de gasoil ou d’essence. Le calcul est vite fait et de plus il faut ajouter les frais d’entretien, d’exploitation, de distribution et bien sûre l’amortissement des machines.

Afin de réduire le coût de production, l'EDD utilise à Boulaos du fuel lourd qui est environ 50% moins cher que le gasoil. Il s’agit d’un sous-produit de raffinerie qui est très visqueux et doit être chauffé à 110 degrés lors de l’injection dans le moteur. De plus, EDD achète directement a la raffinerie de Fujaïrah et fait venir un tanker tous les mois. Savez-vous qu’en été, Boulaos doit être approvisionnée tous les jours par environ 10 a 15 camions citernes de 30 tonnes ?

Avec le prix actuel du pétrole, environ 40% du chiffre d’affaire de l’EDD est consacré à l’achat des produits pétroliers ! Lors de la flambée du prix du baril de pétrole qui était monté à 145 <, EDD a due pratiquement consacrer tous ses moyens à l’achat du combustible pour la production d’électricité. Malgré ces coûts, une nouvelle centrale doit être réalisée d’ici 2015 de 75 à 150 MW, au PK 15 sur le site Jaban’as. Bien entendu EDD recherche des moyens alternatifs pour la production, en particulier des énergies renouvelables comme :

Projets


Contactez-nous